Bopano

Une vidéo de 4:19 minutes sur le projet collaboratif « Panos 2013″ soutenu par la ville de Lyon dans le cadre de sa candidature pour être capitale européenne de la culture en 2013. [Désolée, l'image est écrasée, je ne sais pas comment la remettre au bon format.]

Le projet en quelques mots, tel qu’expliqué sur leur site : 

« A collaborative project that takes the work of artists from around the world, in the form of fake road signs, and turns the streets of Lyon, France into an enormous gallery without walls.
The round red and white signs look enough like real European traffic signs that you might take them for granted, but weird enough if you notice them to make you stop and think.
This project has a delightful sense of humor, lots playful absurdity and a wonderful scale. »

 

 

Une initiative qui me plaît bien. Et puis au passage vous pourrez voir la beeeeelle ville de Lyon : )

Pour ceux qui ont la flemme de se faire les 4 minutes de vidéo, voilà les deux points principaux à retenir dans le petit topo du monsieur (je cite) : 

– Les gens disent « oui c’est une exposition ». Je trouve que c’est pas vraiment une exposition parce que c’est pas rassemblé dans un site précis, c’est explosé dans la ville. Et l’idée, c’est que ce soit plutôt les panos qui apparaissent aux gens, plutôt que les gens qui viennent voir les panos. C’est pour ça qu’on donne pas de plan pour les trouver. C’est plutôt en se baladant sur un quai, en allant à la boulangerie, ou en revenant du boulot que tout à coup on constate « y a un panneau ! » et puis on va dire « oh j’en ai vu un ! » … et ça incite les gens à être curieux.

– Ce qui est amusant, c’est que quand on avait fait la première édition des panos en 2004, on était très limite limite en termes d’autorisations, pour pas dire qu’on n’en avait quasiment pas d’autorisations. Alors que cette fois, les choses sont beaucoup plus officielles, et c’est rigolo parce qu’on est passé d’un truc fait à l’arrache, entre potes, dans la rue, à un truc très officiel où on a eu le soutien de tous les services techniques qui nous ont aidés à poser les panos, où on nous a dit dans des réunions que la police municipale allait surveiller les panos. Ca nous fait beaucoup rire, parce que pour nous, c’est vraiment une expo de rue et de voir cette énergie officielle mis dessus c’est un bon gag et puis, pff, j’allais dire une revanche. Alors revanche, le mot, c’est pas le bon mot, mais c’est un retour des choses amusant et dans un sens ça fait plaisir de se dire que la ville de Lyon est prête à investir sur ce genre de projets décalés pour se montrer, se mettre en valeur.

Pour en savoir plus : www.bopano.com

Soumettre un commentaire drôle, intelligent et pertinent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Your email is never published nor shared.